Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vos élus au Conseil Municipal

  • La tribune du FdG pour EvryMag de décembre 2015

    Après les attentats, quel à venir?

    Ces images d’une triste soirée de novembre resteront longtemps gravées dans nos cœurs. Elles ne doivent toutefois pas nous égarer dans la confusion des responsables de ces attentats avec une partie de la population française, montrée du doigt par des groupes d’extrême-droite qui cherchent à nous diviser. Car la meilleure réponse qu’on peut apporter à ces évènements pour conjurer les peurs qu’ils ont pu engendrer, c'est de nous rassembler, au-delà de nos diversités, de nos croyances, de nos origines, autour de nos valeurs universelles que sont la Fraternité, la Liberté, l’Égalité.

    Dans ces circonstances exceptionnelles, le rôle des services publics a été unanimement reconnu, depuis les forces de l’ordre qui ont sécurisé les lieux, les pompiers qui ont acheminé les blessés, jusqu’aux personnels hospitaliers qui ont naturellement été présents tout au long de ces heures difficiles. Et pourtant, ce sont ces mêmes services publics qui voient leurs effectifs et leurs dotations budgétaires diminuer au prétexte du fameux « Pacte de stabilité ». Et qui doivent mettre les usagers à contribution pour équilibrer leur budget. En lieu et place, c’est un véritable « Pacte de solidarité » qui doit être mis en place, pour renforcer la cohésion sociale, la justice, l’égalité. Car les guerres, où qu’elles soient menées, n’amènent que désolations et douleurs, en premier lieu parmi les plus démunis qui n’ont pas les moyens de quitter les zones de combat ou de se mettre à l’abri. Et la fuite en avant dans cette logique guerrière ne peut permettre de faire émerger des solutions sur le long terme.

    Nous appelons donc à un véritable sursaut citoyen pour imposer la fin de cette logique militaire où il n’y aura pas de gagnant, et rechercher les voies diplomatiques qui permettent de sortir de cette spirale infernale pour aboutir enfin à une paix durable, le souhait le plus cher de tous les peuples.

     J. S. le 23 novembre 2015

  • CM du 15 octobre

    18 octobre 2015

    Évry: le Conseil Municipal du 15 octobre et le parking du CHSF

    Suite à la mobilisation engagée par les organisations syndicales du CHSF, dont vous trouverez le résumé ici, le groupe Front de Gauche a déposé une motion pour exiger le maintien de la gratuité du parking.

    Texte de la motion:

    Motion FdG CM Evry 2015-10-15.pdf

    Présentation de la motion pour préserver la gratuité du parking du CHSF

    Tout d’abord, cette mesure a été prise sans concertation d’aucune instance de l’établissement.

    S’il est vrai que cette question avait été présentée dès 2013 et en 2014, les différentes catégories de personnels s’y étaient déjà opposées et elle avait été mise de côté. En outre il avait été admis alors que les modalités d’application devaient être soumises aux instances du CHSF.

    C’est donc subrepticement, par une simple décision du directoire, qu’elle a été remise en œuvre.

    Venons-en au fait, le péage du parking.

    Pour commencer, les 45 min gratuites sont en réalité un trompe l’œil puisque la première heure sera facturée 1,40€ dès qu’on dépasse la 45ème min.

    Même sans compter les files d’attente, nous savons tous qu’on ne fait rien à l’hôpital en moins de 45 min.

    Sur les consultations, certains patients peuvent avoir de la difficulté à prendre les transports en commun, sans toutefois justifier l’utilisation d’une ambulance.

    Ils viendront ou se feront accompagner en voiture, et le personnel aura à gérer leur stress pendant qu’ils seront dans la salle d’attente et que l’horodateur tourne.

    Et un patient ne sait jamais combien de temps il va rester, il peut entrer pour une consultation et passer ensuite par les services d’imagerie ou au laboratoire, avec les attentes correspondantes dans chaque service.

    L’effet pervers est que les patients seront tentés de demander des bons de transport, et le petit bénéfice escompté sera perdu bien au-delà par les caisses de l’assurance maladie.

    Concernant les proches, leurs visites seront sans doute moins fréquentes, alors que les patients en auraient besoin, ce qui peut déliter les relations familiales, particulièrement en psychiatrie.

    Le CHSCT a posé plusieurs questions sur les modalités d’application, mais n’a reçu aucune réponse de la direction. Les conditions de dialogue rappellent fâcheusement celles d’une autre grande entreprise dont certains responsables n’en sont pas sortis indemnes. Est-ce que ça devient la norme dans notre pays ?

    Au final, l’hôpital, qui rayonne sur une population de 600 000 habitants, risque de voir son taux de fuite augmenter.

    En conclusion, pour défendre la nature de service public de l’hôpital, et l’accueil que les usagers peuvent en attendre, nous nous opposons au péage du parking, et nous vous proposons de voter la motion suivante.

    Motion présentée par la majorité PS:

     Texte de la motion:

    Motion - parking CHSF majorité PS Evry.pdf

    Comme on peut le voir, la mise en œuvre du péage n'est reportée que de deux mois, le temps d'ajouter quelques catégories de patients exonérés.
    Le délai de gratuité est reporté de 45 min à 1h, mais que fait-on à l'hôpital en 15 min?
    Sans compter les erreurs, par exemple, les visites en maternité ne sont pas gratuites, seules, celles en néonatalogie (prématurés) le seront.

    En bref, la majorité PS du Conseil Municipal d’Évry accompagne la privatisation du parking, dont la gestion sera confiée à une entreprise privée. Le service public s'effiloche encore un peu plus. Les patients et les usagers sont de plus en plus mis à contribution pour boucher les trous laissés par une mauvaise gestion des finances publiques.