Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Parking gratuit CHSF

  • Conseil de Surveillance du 23 octobre 2015

    Manifestation devant le Conseil de Surveillance

    Le 23 octobre, a eu lieu un rassemblement de personnels, d'usagers, d'élus dans le hall de l'hôpital. Les interventions ont réitéré le refus exprimé lors de l'AG du 25 septembre de voir appliquer un péage au parking public. On a rappelé que l'hôpital est un bien commun, qui a été payé avec les cotisations sociales et les impôts, notamment pour la sortie du partenariat public-privé qui a constitué un gouffre pour l'indemnisation de l'entreprise. Les usagers et contribuables ont donc leur mot à dire dans sa gestion.

    Les manifestants se sont ensuite dirigés vers la salle du Conseil de Surveillance dans l'espoir qu'une délégation puisse être reçue, mais seuls, les délégués élus du personnel ont pu entrer.

    La mobilisation a permis un report de l'application, mais nous exigeons l'abrogation pure et simple de cette disposition.

    Vidéo du rassemblement du 23 octobre:

    Conseil de surveillance CHSF from Jack Nomis on Vimeo.

    J.S. le 19 novembre 2015

  • CR AG CHSF du 25 septembre 2015

    Le 30 septembre 2015

    Compte-rendu de l'Assemblée Générale
    organisée par les syndicats
    du Centre Hospitalier Sud-Francilien

    25 septembre 2015 – 14h

     

    Dès qu’elles ont appris le projet de péage du parking public, les organisations syndicales du CHSF se sont mobilisées pour défendre le caractère de service public de l’hôpital. Des pétitions papier ont été lancées, qui ont déjà recueilli de nombreuses signatures.

    Une Assemblée Générale, ouverte aux personnels, aux usagers et patients, aux élus des collectivités territoriales, s’est tenue le 25 septembre dans le hall d’accueil de l’hôpital.

    Les représentants syndicaux ont expliqué comment ils ont reçu l’information, pourquoi une telle mesure est une aberration, ont donné lecture d’une motion adoptée à l’unanimité. De nombreux élus et usagers se sont ensuite exprimé.

    Une question écrite déposée au dernier conseil municipal d'Evry par le groupe Front de Gauche n’a pas reçu de réponse du maire Francis Chouat, par ailleurs président du Conseil de Surveillance du CHSF, ès qualités.

    Vous trouverez ici des extraits de l’AG (14 min):

     

    Pour soutenir l’action des personnels et de leurs organisations syndicales, une pétition a été mise en ligne sur le site Avaaz :

    https://secure.avaaz.org/fr/petition/Conseil_de_surveillance_du_CHSF_Maintien_du_parking_public_gratuit/?nFvKTcb

    Mobilisons-nous massivement, nous devons faire obstacle à ce projet.
    Signez, faites signer cette pétition dans toute l’Essonne.

    Prochaine étape: le 23 octobre, réunion du Conseil de Surveillance sous la présidence de Francis Chouat. Les syndicats porteront la motion et les pétitions, les usagers et élus seront devant le conseil pour faire connaitre leur opposition au projet.

    J.S. le 5 octobre 2015

  • Le parking public de l'hôpital Sud-Francilien doit rester gratuit

    Sans en référer au conseil de surveillance, la direction du CHSF a décidé de faire payer les parkings publics aux usagers et visiteurs.

    Cette décision montre le peu de cas fait à la gestion d'un service public pour lequel il s'agit avant tout de faire rentrer de l'argent dans les caisses et dénature ainsi cette mission de service public. Et pourtant, malgré le partenariat public-privé dont on est sorti, mais qui a couté cher en indemnités, c'est bien au final, les assurés sociaux, donc les usagers, qui ont payé les bâtiments avec leurs cotisations.

    Le syndicat CGT de l'Hôpital Sud Francilien

    vous invite à une :

    ASSEMBLEE GENERALE OUVERTE A TOUS

    ce VENDREDI 25 SEPTEMBRE à 14h dans le Hall de l'Hôpital !

    Créons ensemble notre mode de ré-existence ...  parce que :

    LE PARKING DE NOTRE HOPITAL PUBLIC

     DOIT RESTER GRATUIT!!!

     

     

    Pour le Syndicat CGT

    Michèle CIRENI et Taïs HERNANDEZ