Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elections 2017

  • Législatives 2017 - La réunion du 27 septembre en vidéo

    Et vous trouverez ci-dessous des extraits en vidéo de cette réunion du 27 septembre:

    Bexley-27sept2016 from Jack Nomis on Vimeo.

  • Législatives 2017 - Première réunion pour la circonscription Evry-Corbeil

    Dans la première circonscription de l’Essonne,

    « Prenons les choses en main » !

    Compte rendu de la réunion du 27 septembre 2016

     35 personnes ont répondu à l’invitation à se retrouver   mardi 27 septembre dernier à Évry  pour parler des futures  élections législatives.

    De nombreuses  sensibilités de la gauche  et écologistes, des membres ou non de partis politiques étaient  présents. Toutes les villes de la circonscription étaient représentées.

    Plusieurs personnes s’étaient excusées, retenues par d’autres engagements.

    Des très nombreux échanges sont  ressortis les points suivants :

    • Les élections législatives ne sont pas encore une préoccupation des gens, mais la dégradation de la situation politique (effets des politiques menées, surenchères entre la droite et l’extrême droite, et le risque qu’elles dominent très majoritairement la prochaine  assemblée nécessitent de préparer dès maintenant ces échéances dans un souci de clarté, de proximité et de rassemblement. 

     

    • La grande majorité des habitants-tes de la circonscription avait voté pour le changement promis par Hollande - Valls. Ils vivent depuis plus de 4 ans une dégradation de leurs conditions de travail, de vie, de transport,  des services publics de santé, d’éducation…

     

     

    • Un très grand nombre d’électrices et d’électeurs sont déçus, découragés, en colère ; le risque d’abstention, (particulièrement important lors des élections précédentes en particulier dans les quartiers populaires et chez les jeunes), la montée du vote FN  sont de graves dangers aussi dans notre circonscription.

     

    • Valls a été un acteur essentiel (et revendiqué) des renoncements et des dérives de la politique menée depuis 4 ans. Il est donc particulièrement responsable de la situation actuelle (chômage, dégradation des indicateurs sociaux…tensions politiques) et du discrédit dans lequel la politique institutionnelle  sombre actuellement.

     

     

    • La 1ère circonscription est «historiquement», «sociologiquement », «politiquement » une circonscription de gauche. Valls  est disqualifié pour la représenter. Nous devons parler et construire avec tous les « déçus, en colère…. », celles et ceux qui ont manifesté contre la casse du droit du travail, qui veulent rénover et développer les services publics, qui  innovent dans leurs associations pour « produire et consommer autrement », découvrir et partager des cultures différentes,  construire du lien social, promouvoir un monde de coopération et de  paix…». : ils sont majoritaires dans  la circonscription.

     

    • Les législatives ne sont pas une campagne municipale, mais une campagne nationale autour de choix politiques nationaux et internationaux.

     

    Dans ce contexte,  la quasi-totalité des participants est intervenue pour dire leur volonté d’aboutir le moment venu à la désignation  d’une seule candidature (titulaire et suppléant-e) à  gauche de celle de Valls. 

    Pour atteindre cet objectif nous proposons de : 

    • Construire une campagne de proximité et de rassemblement en appui sur les besoins de la population de notre circonscription et en cohérence avec des choix politiques nationaux.  A ce sujet, le projet « L’Humain d’abord » de 2012 est un socle qui garde sa pertinence mais  qu’il nous faudra actualiser.  

     

    • Construire une campagne transparente, « citoyenne » associant, les citoyens-nes membres ou non de partis politiques.

     

     

    • Associer lors de la campagne des initiatives très décentralisées, au plus près des habitants, avec eux  et des « rencontres débats » sur des thèmes qui font question aujourd’hui dans la société française : Les relations capital-travail ( 1 % de la population possède plus que tous les autres , produire, consommer autrement pour un environnement viable et  durable, la laïcité française, le projet européen…,les raisons de la crise de la politique et de la crise de la gauche…

     

    • Désigner le moment venu et avec des modalités à définir collectivement les candidats les plus à même de rassembler le plus largement.


    Cette première réunion particulièrement « tonique » s’est terminée autour d’un pot convivial.

    Compte rendu :

    Gérard Birebent (PCF Lisses), Mina Fayed (Courcouronnes),  Pascal Gremez, Jean Claude Laurent (PCF Évry)   Michel Nouaille (PCF Corbeil-Essonnes),  Jacques Simon (Ensemble Évry),