Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Front de Gauche ÉVRY - Page 4

  • Manifestation du 28 avril

    Jeudi 28 avril

    14h à Denfert-Rochereau

    Grande manifestation
    intersyndicale

    La loi El Khomri
    c’est toujours NON

     

    Malgré les quelques « améliorations » et amendements proposés, la loi El Khomri restera avant tout le plus grand casse du siècle sur le droit du travail, c’est « Retour vers le passé ».

    Personne ne s’y est trompé, les mobilisations l’ont bien montré. Après les manifestations du mois de mars, le mouvement NuitDebout s’installe dans la durée à Paris, en banlieue, dans de nombreuses villes de province, et à l’étranger.

    Ne nous y trompons pas, la bataille sera dure. Car il ne faut pas oublier non plus que cette loi est le fruit de « conseils » prodigués par la commission européenne au gouvernement français.

    L’enjeu déborde donc le cadre national. Si nous arrivons à faire retirer cette loi, c’est une bouffée d’air frais envoyé à tous les peuples qui luttent contre les dégâts occasionnés par ces politiques de court terme qui consistent à extraire les profits maximum, au détriment du bien-être des salariés.

    Ne reculons pas devant les sacrifices, nous devons gagner la bataille de la loi travail,
    pour nous, pour nos enfants,
    et pour tous ceux qui comptent sur nous.

  • #NuitDebout à Evry le 46 mars (22 avril)

    46 mars (15 avril)

    Première NuitDebout

    A Evry

     

    La première NuitDebout s’est donc déroulée à Évry, sur la place des Terrasses de l’Agora, de 15h à 22h.

    Après un démarrage ralenti par le passage d’une ondée, le public s’est finalement pris au jeu et de nombreuses personnes se sont exprimées, livrant leurs pensées sur l’état de cette société de plus en plus inégalitaire.

    Vous trouverez des interventions dans la vidéo ci-dessous. Nous n’avons pas pu les mettre toutes pour ne pas l’allonger exagérément et nous espérons que sa durée de 26min ne vous fera pas reculer.

    Elle vous donnera sans doute l’envie de nous rejoindre :

     

    Vendredi prochain

    53 mars (22 avril)  -  De 18h à 22h

    Sur la place des Terrasses de l’Agora

    NuitDeboutEvry-46mars from Jack Nomis on Vimeo.

    J.S. le 21 avril 2016

  • NuitDebout à Evry

    NuitDebout
    à EVRY

     

    Le vendredi 15 avril de 15h à 22h
    Place des terrasses de l’Agora

     

    ON VAUT MIEUX QUE çA

     

    Ce n’est pas en facilitant les licenciements qu’on peut résorber le chômage. La loi El Khomri est en fait une attaque frontale contre le monde du travail. C’est la mise au rancart de décennies d’acquis sociaux qui avaient permis d’améliorer nos conditions de vie et de travail. C’est une régression sans précédent, un retour de 150 ans vers le passé.

    Le modèle qu’on tente de nous imposer aujourd’hui répond aux intérêts d’une minorité qui, non contents d’accumuler les richesses, se soustraient à leurs devoirs en utilisant les paradis fiscaux.
    Même si le Premier Ministre a octroyé quelques mesures en direction des étudiants, les dégâts de la loi sont toujours présents.

    Nous ne pouvons pas le tolérer, nous ne devons pas le tolérer.

    Pour appuyer les manifestations ponctuelles, un mouvement NuitDebout se met en place dans de nombreuses villes de France, soutenu par les Indignés espagnols.

    Ce sera pour nous l’occasion de nous exprimer librement. Reprenons à notre compte le vrai débat, le débat qui nous a été confisqué depuis si longtemps au prétexte que la politique est compliquée, que c’est une affaire d’experts. C’est à nous de dire comment nous concevons la vie en société. Reprenons la parole.

     

    Plus que jamais, l’heure est aux changements, les nôtres.

     

  • Manifestation des 24, 31 et 36 mars (5 avril)

    Les manifestations se succèdent à un rythme rapide et nous avons regroupé les trois dernières. La pluie battante du 31 mars nous a empêché de ramener une moisson abondante, mais la motivation des participants reste sans faille.

    Toutefois, pour arriver à faire retirer cette loi mortifère pour les droits des salariés, il faudra assurer une mobilisation plus massive dans la durée. Mobilisons pour les prochaines actions.

     

    Manif-Loi-Travail-24-31-36mars from Jack Nomis on Vimeo.

     

  • Les manifestations du 31 mars : bilan et perspectives

    31 mars 2016

     

    Quoi qu’en disent les médias officiels, cette date restera dans l’Histoire du mouvement social. Après trois journées de mobilisation les 9, 17, 24 mars, occupées principalement par la jeunesse, étudiants et lycéens, cette journée a été marquée par des mobilisations plus massives dans toutes les villes du pays. Tout le monde du travail, salariés, chômeurs, retraités, défilait aux côtés des jeunes.

    C’est que nous avons bien compris que ce n’est pas en facilitant les licenciements qu’on va faire baisser le chômage. A elle seule, cette loi tente de balayer plus d’un siècle d’avancées sociales conquises par nos parents, nos grands-parents... Un véritable retour 150 ans en arrière.

    « La finance est mon ennemie », nous avait-il affirmé dans un discours tenu au Bourget. Quelles mesures ont été prises ? On les attend toujours, les marchés financiers sont toujours aux manettes.

    Depuis quatre ans, le chef de l’état ne cesse de nous annoncer que le chômage va baisser. Depuis quatre ans les statistiques publiées par l’INSEE disent tout le contraire. Peut-on encore attendre ? Doit-on encore attendre ? Nous nous apercevons bien que toutes ces politiques mises en œuvre ne vont que dans un sens, satisfaire les intérêts des grandes entreprises et des multinationales. Les travailleurs salariés, indépendants, les petits commerçants et artisans, tous passent sous le rouleau compresseur de la finance internationale.

    Et tout le monde a bien compris que cette loi travail, dite loi El Khomri, n’est que la cerise sur le gâteau que nos gouvernants servent depuis des années au Medef. Elle restera le symbole de l’allégeance au patronat.

    Pour toutes ces raisons, si le pouvoir en doute encore, disons-lui franchement : on croyait peut-être le monde du travail assommé, il se lève. Les manifestations vont aller en s’amplifiant. Nous avons avalé trop de couleuvres des uns et des autres, le message est clair :

    Nous ne voulons pas de cette loi.

     

    Prochaines manifestations :

     

    Mardi 5 avril

     Samedi 9 avril

    J.S. le 1er avril 2016